La mineuse des agrumes

Tout savoir sur la mineuse des agrumes

Véritable plaie pour les arbustes, les mineuses paraissent des larves d’insectes qui causent des dommages plus ou moins importants. De plus, leur attaque ne semble pas facile à contrer. Découvrez dans cet article des informations utiles sur les mineuses.

Quels sont les symptômes et dégâts d’une mineuse ?

De façon générale, la présence des tâches sur la feuille ou des stries de diverses formes représente le premier signe d’appel. Ces tâches peuvent être de couleur blanche, grise ou brune claire. Les larves creusent des mines qui paraissent typiques des espèces. Avec le temps, la galerie s’étend au fur et  à mesure que la chenille croit. Ainsi, la larve peut se remarquer sous l’épiderme de la feuille. À cet instant, vous pouvez constater la présence des excréments de couleur sombre. Au niveau de certains végétaux, les feuilles s’enroulent autour d’elles-mêmes.

Les feuilles victimes de l’attaque d’une mineuse deviennent brunes, sèchent et tombent. Cela induit l’affaiblissement de l’arbuste à cause du manque de photosynthèse. Certes, il n’est pas fréquent de voir la plante parasitée par la mineuse se détruire, mais, elle se révèle vulnérable à d’autres insectes et maladies cryptogamiques. Chez les plantes ornementales, les dégâts peuvent aussi se remarquer sur le plan esthétique. Quant aux légumes et arbres fruitiers, cela pourrait engendrer une médiocrité de la récolte ou carrément son inexistence.

Quelles sont les plantes concernées par les mineuses ?

En général, une mineuse est monophage. Elle s’attaque spécialement à une plante. Toutefois, étant donné la panoplie des espèces de mineuses que nous pouvons rencontrer, un grand nombre de végétaux se retrouve également concerné par ces parasites.
  • Les plantes susceptibles d’être victimes des mineuses lépidoptères : le marronnier, le châtaignier, le pommier, l’érable, les agrumes, la tomate., etc.
  • Les plantes parasitées par des mineuses hyménoptères : l’orme, le bouleau., etc.
  • Les plantes attaquées par des mineuses diptères : le poireau, la ciboulette, l’ail, l’oignon, etc.

Quel est le cycle de vie d’une mineuse ?

Le cycle de vie d’une mineuse peut varier selon l’espèce de celle-ci puisqu’elles n’appartiennent pas toutes à la même espèce. Cependant, nous remarquons certains points communs chez elles. Les adultes commencent à pondre des œufs au printemps. Entre cette saison et l’automne, plusieurs générations peuvent se succéder. Enfin, elles se mettent à l’abri dès la chute des feuilles et pendant l’hiver en attendant leur période de procréation.

Comment lutter contre les mineuses ?

Il devient difficile de combattre ces parasites lorsqu’elles assaillent des arbres de grande taille. Pour protéger les légumes, vous pouvez vous servir d’un voile anti-insectes. S’agissant des arbustes et des plantes potagères, vous pouvez tenter de couper les feuilles endommagées et les brûler. Vous pouvez aussi supprimer les jeunes plants.

Lorsque l’envergure de l’attaque devient considérable, voici des techniques que vous pouvez utiliser :
  • Le traitement chimique : lorsque les insecticides se révèlent sans effet, autant recourir à un produit systémique sauf quand il s’agit du verger et du potager ;
  • Les pièges à phéromones : elles permettent de capturer les adultes mâles et aident à freiner la ponte ;
  • La lutte biologique intégrée : cette méthode naturelle reste efficace quoiqu’elle ne se révèle pas très développée.
En résumé, les mineuses constituent une grande menace pour les plantes. De plus, elles ne s’avèrent pas aisées à combattre, mais vous savez au moins comment vous y prendre désormais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*