La culture des agrumes en Espagne

La culture des agrumes en Espagne

La production des agrumes varie d’une région à une autre, avec des histoires diverses, et des résultats différents. En Espagne, cette culture a connu un grand essor en moins d’un siècle et reste l’une des premières productions agricoles avec environ 2 millions de tonnes. Vous trouverez dans ce pays de nombreuses variétés (orange, citron, mandarine, tango, Orri, etc.) qui ont su se développer grâce aux conditions climatiques très propices et à la détermination des cultivateurs. Pour en apprendre davantage sur l’origine de ces agrumes, remonter dans l’histoire devient nécessaire. Pour vous en dire plus, nous vous exposons dans cet article les phases clés de la production et de la récolte.

Origine, histoire de la culture des agrumes en Espagne

Originaires du sud-est de l’Asie, les agrumes firent leur entrée en Espagne avec l’orange qui représente aujourd’hui le quatrième fruit le plus cultivé au monde. Elle apparait d’abord en Europe au début du XVIe siècle avec les Portugais après la découverte de la route des Indes par le sud de l’Afrique. Deux ans plus tard, Vasco de Gama introduit de nouvelles variétés d’oranges de Chine de meilleure qualité et plus douces. À la fin du XVIIIe siècle, le prêtre Vicente Monzon cultive la première plantation d’oranges à Carcagente (Valencia), et la culture atteignit dès le début du XIXe siècle la Burriana et le Levante espagnol. Plus tard en 1820, une mutation singulière a eu lieu dans un verger d’oranges douces. De cette variété viendra ensuite la navelina (hybride et facile à éplucher). Les autres variétés telles que la mandarine, le citron ou le Tango sont venues progressivement à partir de 1975 sous un programme d’amélioration sanitaire des agrumes avec une technique de greffe in vitro.

L’industrie des agrumes en Espagne

Pour la production et la récolte des agrumes en Espagne, de nombreuses industries se spécialisent dans la culture. Un grand nombre de cultivateurs possèdent aussi de vastes étendues de terre pour la culture de ces fruits, exportés partout dans le monde. Selon l’Association des producteurs d’agrumes de la province espagnole de Huelva, une augmentation de 10 % devait s’observer par rapport à la campagne de 2018/2019. Ainsi, la récolte totale d’agrumes pourrait atteindre 590 000 tonnes. De façon détaillée, la production d’oranges de cette année avoisine les 298 000 tonnes, celle des mandarines atteint les 234 000 tonnes. Quant à la superficie des agrumicoles, elle s’estime à environ 18 000 hectares (soit 8100 hectares d’oranges et 9900 hectares de mandarines et autres).

Les conditions naturelles de l’agrumiculture espagnole

Si la production des agrumes connait un grand essor en Espagne, c’est en grande partie grâce aux conditions climatiques et naturelles. Cependant, vous devez savoir que dans certaines régions méditerranéennes, la sécheresse des étés et les hivers parfois rudes imposent des limites à la culture des orangers, des citrons ou encore des mandarines. Pour vous donner une idée plus précise, voici les trois facteurs qui caractérisent ces conditions :

  • Les températures : pour une croissance normale, les orangers, les mandariniers et les citronniers réclament des températures moyennes élevées (supérieures à 14 °/15 °) surtout au cours des étés chauds ;
  • Les précipitations : à cause de l’insuffisance des pluies, la culture des agrumes reste presque impossible dans les régions les plus sèches d’Espagne qui reçoivent moins de 500 mm de pluie ;
  • Les conditions de sol : pour la réussite des cultures, les sols doivent être légers, bien drainés et aérés.